Contines des jours ...

 

 
 

Un jour

 

espoirs

Un jour, je partirai ;
Je partirai très loin
Mais pas vers le ciel profond où il n'est rien
Sans l'éternité des étoiles poursuivant leur chemin ;
Je partirais vers le ciel
Mais le ciel est trop profond pour en atteindre la fin ;
Les étoiles poursuivront leur chemin.

Je prendrai le bâton des sans-attaches ;
Je quitterai les routes qui ne vont nulle part
Pour chevaucher les montagnes,
Mon pas crissera les neiges fulgurantes ;
J'appellerai les quatre vents cardinaux,
Ils me souffleront par-dessus les mers
A la recherche de la vague fiché d'une voile

Je serai brise pour murmurer avec elle,
Nous irons danser sur l'horizon ;
Neige et soleil à la fois
Je voguerai irisé par les vallées
Pour verdir plaine et grandir arbre ;
Je deviendrai granite pour mourir terre
Feu pour animer les nuits.

Alouette je volerai pour froisser l'air
Et briser l'aube.

Etoile pour toujours vagabonde
Bercée de musique sidérale.

 


retour