Contines des jours ...

 

 
 

je t'ai donné ...

 

 

je t'ai donné mes yeux
regarde le soleil courir fou
sur les vagues à la recherche du soir
les nuages chevaucher crinière au vent
les plaines et les landes de notre éternité
je t'ai donné ma bouche
croque les saveurs
je t'ai donné mon odorat pour les senteurs
je t'ai donné mes mains
palpe les roches suis les arrêtes rugueuses
les arrondis les courbes voluptueuses
je t'ai donné mes jambes
cours par les champs fleuris
escalades les montagnes bleues de mon pays
elles te mèneront par les sentiers par les bois
le long des lacs et sur les sables de mon enfance
je t'ai donné mon corps
il te fera connaître la douleur sourde
il te contera la jouissance du vent
je t'ai donné mes reins pour nous perpétuer
je t'ai donné mon cœur qu'il batte tes secondes
je t'ai donné mon esprit qui aime tant la vie
il reste le souffle
prends aussi

éparpille la joie.

à M. S. 1971

 


retour