Contines des jours ...

 

 
 

pour B.

 

 

Hier, je t'ai dit au revoir
comme tous les jours depuis longtemps,
au revoir tranquillement
comme si rien jamais ne devait se passer.

Aujourd'hui, j'attends de te voir
comme tous les jours depuis longtemps,
te voir arriver tranquillement
comme les jours passés.

Une journée est morte,
j'attends de te voir
pour te dire au revoir.

Une semaine est morte à ne plus te revoir,
une semaine est morte
sans plus te dire au revoir.

Au mois écoulé,
j'ai compris,
il n'est plus qu'adieu.

Un an hier, je t'ai dit au revoir
comme tous les jours depuis longtemps,
au revoir tranquillement
comme si rien jamais ne devait se passer.

Un an aujourd'hui, j'attends
comme tous les jours depuis longtemps.
Tu ne viendras plus
depuis l'instant brisé.

 


retour