Contines des jours ...

 

 
 

Saint germain

 

 

J'aime Saint-Germain.
Le soir tombe
Une faune bizarre naît
Dans ses boîtes sur ses trottoirs dans ses bars
Une foule multiple
De putes poitrine étalée
Le verbe haut le sexe facile
De vieux pédé l'œil baveux
La main sur Narcisse
Files asexuées à longues tignasses sales
Peintes en cent couleurs
Loulous Saint-Galmier
Engoncés dans des costumes carcans
Traînant une poupée
En genou en rimmel sans front
Manquent pas les gigolos
A la recherche des preneuses déjà confites
Belles comme des billets
Pour des amours de purgatoire
J'aime cette ambiance de foire
De bal masqué
Où le classique est original
Les hommes sont femmes
Les bourgeois clochards
J'aime Saint-Germain.

1968

 


retour