Contines des jours ...

 

 
 

sur scène

 

 

On parle sur la grand' scène
une tragédie.
Les tréteaux vibrent,
la foule est dans le noir
comme le naufragé
à la poutrelle de salut.
Les mots respirent, s'emportent.

Un étranger entre.

Il va partout.

Il va nulle part.

Il sort comme il est entré
En bousculant un peu
Si peu.

Pas une ligne dans la critique théâtrale,
pas un bravo
ni même un de profundis.

 


retour