Contines des jours ...

 

 
 

le père est parti

 

 

"le père est parti
veux-tu le voir
il est à côté sur le lit
depuis l'autre soir".

Ainsi parlait une vieille Savoyarde
que son mari, - d'il y a si longtemps
qu'elle ne savait plus -,
avait quitté avant leurs nouvelles noces
écrasé par une balle de foin
venue sur le câble depuis le plateau d'en haut.

"c'est le Régis qui l'a trouvé entre deux balles
tu comprends avec l'âge on entend plus bien
le père ne savait pas que les drapées se suivaient de près
il entendait plus bien
le Régis voulait voir le père décrocher
pauvre petit la mort c'est pas beau pour les enfants
le père a respiré un peu
mais il ne voyait plus les montagnes près de lui
il est parti dans les prés comme il avait toujours fait."

Ainsi parlait une Savoyarde
du côté du doron de Bozel.
Et le père attendait sans hâte,
comme ceux d'ici,
que le Julien, un gendre à lui,
polisse son dernier repos.

"la mère donne des sous tu donnes !
n'aie pas peur il est saoul
c'est tout ce qu'il sait faire déjà quand t'était petit
il est pas méchant
aujourd'hui il veut oublier
eh le commandeur le père y boit plus
c'est pas un beau spectacle pour toi
il donne envie de pleurer
la montagne c'est dur à mener
tu comprends c'est dur à mener."

Ainsi parlait une Savoyarde
d'un hameau accroché au Jovet.
Julien polissait sans hâte,
Marie descendait au bourg voir le curé ;
on attendait que vienne Constant
du sommet des adrets.
"hier j'ai pleuré.
Vivre si vieux et partir sans se dire au revoir
ça fait longtemps qu'on vivait ensemble
On a toujours habité ici
C'est dur quand il y a si longtemps
Et celui-là qui est saoul depuis l'autre soir
Demain le père sera plus là je veux plus pleurer
ça l'fera pas revenir
et puis les vieux ça doit mourir
il est parti sans peine".

Ainsi parlait une vieille Savoyarde
simple comme la première neige
sereine comme le premier bourgeon.
Le père s'en est allé avant elle
dans les alpages
comme il a toujours fait.

"le père est parti
veux-tu le voir
il est à côté sur le lit
depuis l'autre soir".

 


retour